En pratique

Plan

  1. Le véganisme
  2. Quelques recettes végétaliennes

1. Le véganisme

Les êtres-humains occidentaux n’ont actuellement plus de problème de famine et les ressources alimentaires d’origine végétale suffisent à nous nourrir. [1] Il en est de même pour s’habiller [2].
Par ailleurs, nous n’ignorons pas que la consommation actuelle de produits d’origines animales a des effets négatifs sur la santé humaine. Nous n’ignorons pas non plus l’impact des industries agro-alimentaire, de l’habillement, des animaux de compagnie, des cosmétiques… sur l’environnement (dans lequel les êtres humains et les animaux des autres espèces cohabitent). Nous n’ignorons pas que des êtres humains sont opprimés par d’autres êtres humains ou par un système. Toutes ces choses sont graves.

Mais ce que nous mettons en avant est ce qui nous paraît fondamental : la reconnaissance pour chaque animal d’une existence qui lui est propre, dans laquelle un épanouissement (pas celui qu’on lui prête par anthropomorphisme ou par commodité, mais celui adapté à ses besoins) existe.

La démarche culturelle que nous mettons en avant se décrit simplement en quelques mots « refuser l’oppression des animaux ». C’est d’abord refuser l’assimilation des animaux à des moyens de production et refuser l’élevage : refuser de cautionner l’exploitation animale dans l’alimentation (viande, lait, œufs, miel, gélatine… cela s’applique aussi aux cosmétiques) ; dans l’habillement (cuir, laine…) ; pour le loisir (cirques, zoo, élevages d’animaux « de compagnie », chasse…) ; ou pour la science (expérimentation animale). Il s’agit aussi de refuser toute autre oppression des animaux (piégeage, destructions des habitats…), promouvoir des issues et lorsque la situation le permet, porter assistance aux animaux en détresse.

Cette démarche est souvent appelée veganism [fr][en] à travers le monde et est étroitement lié au la lutte pour les droits des animaux [fr][en]. Pour certains, il s’agirait d’une lutte prioritaire (car les animaux sont les individus les plus violemment opprimés dans nos sociétés), pour d’autres il s’agirait d’une lutte à porter parmi d’autres pour un projet de société qui tenterait de respecter les intérêts de chacun. Comme décrit précédemment, cela implique une pratique alimentaire végétalienne. Sur cette page nous indiquons des idées de recettes qui ne changent pas tant que ça de l’ordinaire.

Références

[1] De nombreuses personnes en sont la preuve vivante, aussi si vous souhaitez en savoir plus, le site suivant explore la question nutritionniste en commencant par le fameux mythe des protéines http://www.vegetarismus.ch/heft/f2002-2/proteines.htm

[2] On constate que le coton et les matières synthétiques sont les principaux composants de nos vêtements. Pour certains vêtements spécifiques, des matières similaires aux matières d’origine animale peuvent être synthétisés. Quelques indications dans le guide suivant qui aide à déterminer les produits/matières d’origine animale : http://veganrevolution.free.fr/articles2/vivrequotidien.html

2. Alimentation / Recettes

Voici quelques recettes végétaliennes à adapter à vos goûts.  Les plats suivants sont prévus pour être mangé froids.

 

Mousse de légumineuses (paté végétal)

Ingrédients :

  •  2/3 de légumineuses cuites, au choix : pois chiches, lentilles, haricots azukis, fèves…
  •  1/3 de fruits oléagineux, au choix : noix, amandes, noix de cajou…
  • un filet d’huile, au choix: huile d’olive, huile de noix, huile de noisette…
  • selon votre goût : sauge, cumin, curry, citron, ail,…

Mixez le tout, salez, poivrez ou pimentez, et disposez sur des tartines, des feuilles d’endive, des navettes de carottes…

 

Brochettes croquantes (ou salade si le pic fait défaut)

  • selon vos envies avec les légumes de saison : céleri branche, carotte, chou blanc/rouge, chou fleur, betterave crue, endives, radis, tomates cerises, poivrons…
  • apportez une touche sucre ou parfumée : pommes, poires, kiwis, fraises, raisins, pruneaux, raisins secs, feuilles de menthe ou de coriandre…
  •  sauce (facultatif) : cocktail (crème d’amande/concentré de tomate/sucre/sel) ou indienne (yaourt soja/huile de colza/curry/sel)

 

Salade bretonne

Ingrédients :

  • petits légumes macérés au vinaigre : petits oignons, sommités de chou-fleurs… [marinés 24h en saumure (eau salé), puis 4 semaines dans un bocal hermétique baignés dans du vinaigre de pomme]
  • tofu fumé
  • cornichons
  • oignons rouge (cru ou préalablement confit dans de l’huile d’olive, des algues…)
  • assaisonnement : huile de colza, vinaigre de cidre, ciboulette, sel, poivre

Découpez en dés les pommes de terre et du tofu fumé.
Ajoutez les légumes macérés, des rondelles de cornichons, des rondelles d’oignon rouge. Mélangez le tout et assaisonnez.

 

Cake salé

Ingrédients :

  • 150 gr au choix de : poivrons tricolores, carottes, petits pois, olives vertes, tofu fumé…
  • 200 gr d’oignons émincés
  • 250 gr de farine blanche de blé T65
  • 45 gr fécule de tapioca (maïs ou pomme de terre)
  • 40 gr de farine de maïs
  • 2 sachets de levure chimique
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café de sucre
  • poivre selon les goûts
  • 7cl d’huile d’olive + un peu pour cuire les légumes
  • 2 pincées de piment
  • 35cl de lait de soja
  • 1 cuillère à soupe de sauce de soja
  • 2 cuillères à soupe de persil haché
  • 1 cuillère à café de paprika
  • 1 cuillère à café de curry doux
  • 3 grosses pincées de levure maltée

Préchauffer votre four th. 6/7 (200°C).
Cuire les oignons émincés dans un fond d’huile d’olive et une fois bien fondus, ajoutez les poivrons taillés en dés (ou carottes) et cuire à nouveau pour les faire bien dorer.Salez et poivrez, réservez (pas de pré-cuisson pour les olives, petits pois ou tofu fumé)
Mélangez tout les ingrédients secs ensemble, puis mélangez les ingrédients humides ensemble (sauf le mélange « oignons poivron (ou carottes) »). Combinez les deux mélanges (sec et humide) et ajouter le mélange « oignons poivron (ou carottes) », bien mélanger et verser dans un moule à cake sans oublier d’y mettre au préalable une feuille de papier sulfurisé.
Enfournez et laissez cuire 1h, vérifiez à la 45ème minute à l’aide de la pointe d’un couteau. Laissez refroidir avant de trancher et de déguster.

 

Moelleux kiwi citron

Ingrédients :

  • 100g de farine
  • 1⁄2 sachet de levure
  • 100g de sucre
  • 1 yaourt de soja
  • 3 cuillerées de substitut d’œuf ou fécule de tapioca/pdt/maïs et pincée de bicarbonate de soude
  • 3 cuillères à soupe d’huile neutre type colza
  • 300g de kiwi (4)
  • zestes de citron ou huile essentielle de citron
  • cardamome poudre
  • 1 pincée de sel

Mélangez farine, levure, substitut d’œuf, pincée de cardamome, sel, sucre, puis le yaourt de soja et l’huile. Ajoutez les kiwi pelés et découpés en cubes, les zestes ou une goutte d’huile de citron.
Versez la pâte dans un moule en silicone ou recouvert d’une feuille de papier cuisson et enfournez à 180 ̊C pendant 45 mn environ.

 

Beaucoup d’autres recettes végétaliennes ici :

http://avis.free.fr/livret_278_recettes.pdf

http://vg-zone.net/recettes/

http://cuisinez-vegetalien.net/

http://veganvalkyrie.canalblog.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *